L’ Esprit Takamaka

C’ est en 2002 que j’ ai découvert la calebasse , quand j’ ai connu ma femme métisse antillaise qui la travaillait déjà depuis quelques années. J’ ai tout de suite été fasciné par toutes les possibilités qu ‘ offre ce fruit. J’ ai commencé en loisir à faire des sacs avec elle puis mes premières lampes . Takamaka

Après avoir quitté les Antilles , j’ ai exercé divers métiers , mais n ‘arrivant pas à trouver mon équilibre , j ‘ ai repris le chemin de la création . Je suis parti au Sénégal acheter un stock de calebasse et j’ ai décidé de faire de mon loisir un métier. Ainsi est né Takamaka Calebasse . J’ ai décidé de me consacrer principalement à la création de lampes . La beauté de la lumière qu’ elles renvoient ont un pouvoir hypnotique . J’ y adjoins parfois les plaisirs de la sculpture sur bois pour faire de mes lampes des objets uniques. En 2019 , Takamaka Calebasse reçoit le titre d’ Artisan d’ Art .

Chaque lampe Takamaka Calebasse est le fruit de nombreuses heures de travail . Je les réalise avec le plus grand soin et énormément de passion . Bienvenue dans mon univers .

L' esprit Takamaka .Travail de la calebasse au rifloir

La calebasse est un fruit . Donc ce contact . Mais la calebasse , aussi appelée gourde est un fruit de la famille des courges. Il en existe donc de nombreuses variétés , de taille et de forme différentes . 

On a retrouvé des restes datant de plus de 12000 ans avant JC . Sa chair ayant un intérêt gustatif limité , elle est plutôt cultivée pour l’ intérêt de sa coque. Traditionnellement ,  c’ est un objet du quotidien . Elle a de multiples usages . Entière elle sert de gourde ainsi qu’ à la dégustation du maté . On en faitt usage également pour le transport et la brassage de la bière . Coupée en deux , elle sert de récipient. On l’utilise également pour la fabrication de caisses de résonance pour différents instruments de musique (berimbau , sitar , oporo , sanza) . 

Aux Antilles elle était même l’ outil d un métier qu’ exerçait les femmes et qui consistait à apporter de l’ eau aux coupeurs de canne à sucre dans des demi calebasses qu’ on appelle coui . Certaines peuplades d ‘ Afrique s’ en servaient d’ étuis péniens .

A noter qu’ il existe également une autre sorte de calebasse , le fruit du calebassier  . C est un petit arbre originaire d’ Amérique tropicale appartenant à la famille des bignoniacées .  (voir l’ esprit Takamaka) .